4.2/5 - (28 votes)

Un terrarium est un petit espace clos, généralement en bois, dans lequel on peut faire pousser des plantes.

Il s’agit d’un écosystème miniature qui permet de créer un environnement naturel et vivant à l’intérieur de votre maison.

Vous pouvez ainsi faire pousser des plantes, des champignons ou même des insectes.

Le terrarium est une solution idéale pour les personnes qui souhaitent avoir un intérieur plus naturel et plus vert. Nous allons voir comment fabriquer un terrarium en bois.

Choisir le bon type de bois

S’il y a bien un choix qu’il ne faut pas prendre à la légère, c’est le type de bois. En effet, il est important de prêter attention au type de bois que vous allez utiliser pour construire votre terrarium. Si vous souhaitez avoir une belle décoration, il va falloir choisir des matériaux qui ont une bonne résistance et qui sont facilement nettoyables. Pour déterminer le type de bois que vous allez utiliser dans la construction de votre terrarium, il faut tenir compte du type d’environnement naturel du milieu où sera placé votre terrarium.

Vous pouvez donc soit opter pour un terreau naturel (comme des copeaux) ou encore un substrat artificiel (comme du gravier). De plus, si vous souhaitez faire un terrarium sur mesure, il est conseillé d’opter pour des matériaux facilement disponibles dans les magasins spécialisés en jardinage et animalerie.

Il faut savoir que chaque type de bois a sa propre caractéristique qui peut être difficile à supporter par certaines espèces animales.

Préparer le bois

La préparation du bois est une étape importante dans la réalisation de votre terrarium. Cette opération consiste à nettoyer et à découper le bois, ce qui vous permettra ensuite de créer des formes avec celui-ci. En général, la préparation du bois doit être effectuée avant toute chose.

Le type de bois que vous allez utiliser pour votre terrarium doit être traité contre les parasites et les insectes (pour éviter que ces derniers ne se propagent).

Vous pouvez par exemple utiliser du pin ou du cèdre non traités. Pour cela, il faut traiter le bois en appliquant un produit anti-insectes ou un traitement fongicide sur l’ensemble de sa surface.

Vous pouvez également utiliser des branches fraîchement coupées ou des palettes en bois brut.

Lorsque vous achetez votre matière première, il est primordial que le diamètre soit uniforme afin d’empêcher un affaiblissement progressif de l’arbre au fil du temps. Si le diamètre n’est pas uniforme, il y aura des variations dimensionnelles qui peuvent affecter les conditions thermiques et hygrométriques à l’intérieur de votre terrarium.

Il est donc important que vous sachiez quel est le diamètre idéal pour chaque type de plante que vous souhaitez placer à l’intérieur de votre terrarium naturel !

Assembler le terrarium

Le terrarium est un récipient hermétique qui permet de maintenir des animaux en captivité.

La plupart du temps, il est fait en verre et se présente sous la forme d’un contenant plus ou moins cylindrique qui peut être entièrement fermé par un couvercle.

Le terme « terrarium » désigne à la fois le concept et le contenu.

Il n’est pas rare qu’un terrarium soit élaboré avec les matériaux que l’on trouve dans les jardineries ou animaleries.

Lorsque l’on souhaite faire son propre terrarium, il est important de choisir un modèle solide et de bonne qualité afin qu’il puisse durer dans le temps. Toutefois, il existe une infinité de modèles différents pour réaliser votre propre terrarium : Les bacs en verre (de différentes tailles) permettent une grande liberté quant au design du contenant ; Vous pouvez utiliser des plantes stabilisées en pots (pour les plantes grasses), des pierres naturelles ou même des rochers artificiels (pour avoir une base stable pour votre aquarium) ; Vous pouvez choisir le type de substrat : terreau, sable fin, billes d’argiles,… ; Il existe aussi un large panel de plantes stabilisées que l’on peut mettre directement dans son aquarium sans craindre qu’elles ne reprennent pas racine ! Cependant, si vous ne savez pas comment concevoir votre propre terrarium, rendez-vous sur ce site internet : http://www.terrarium-design-3d.fr/Vous y trouverez tout ce dont vous aurez besoin pour réaliser votre propre bac à tortue !

Ajouter les plantes

Pour ajouter des plantes dans votre terrarium, vous pouvez utiliser des pots en verre ou un bocal.

L’un de ces pots peut être laissé à l’intérieur du terrarium. Si vous souhaitez que le terra soit plus grand, vous pouvez ajouter un couvercle pour que les animaux puissent se cacher.

Préparer le sol

Lorsque vous achetez un terrarium, il est important de connaître les étapes préliminaires pour pouvoir le faire fonctionner correctement.

Il est également important d’être conscient des risques potentiels qui peuvent survenir lors de la mise en place du terrarium.

L’achat d’un terrarium et son entretien sont souvent associés à des dépenses considérables.

Vous devez donc être au courant des coûts d’achat et d’entretien avant d’acheter votre premier terrarium.

Le prix du matériel varie en fonction de sa taille, de sa forme, du nombre de vitres et des caractéristiques spéciales qu’il possède (par exemple les filtres).

Les grilles peuvent être plus chères que les plateaux en verre ou les plateaux en plastique.

Les plantes sont généralement moins chères que le contenant lui-même.

Le prix du contenant dépendra également du nombre de plantes que vous souhaitez y mettre. Par exemple, si vous optez pour un grand terrarium avec beaucoup de plantes, vos frais seront plus importants que si vous choisissez un plus petit mais qui ne contient qu’une seule espèce.

Votre budget devrait prendre en compte ces facteurs afin que le coût total soit rentable pour votre projet. Évaluez bien tout ce qui concerne le terrarium que vous allez acheter : dimensions exactes, type de matériau utilisé (bois ou plastique), nombre et type d’accessoires fournis avec lui (filtres par exemple).

Entretenir le terrarium

Le terrarium est un écosystème fermé, composé d’un substrat, de plantes et d’animaux.

Il peut être conçu pour reproduire à l’identique une forêt tropicale, un désert ou une jungle. Grâce à cet écosystème clos, les reptiles et les amphibiens se sentent en sécurité et peuvent donc se développer plus facilement.

Le terrarium peut servir de maison pour des animaux qui ont besoin d’une zone bien délimitée avec un accès direct à l’extérieur.

Les animaux vivant en milieu naturel ont besoin de certains paramètres comme la température ambiante (de jour comme de nuit), le taux d’humidité (la quantité de vapeur d’eau) et parfois la luminosité du soleil qui varie au cours d’une journée). Si ces facteurs ne sont pas présents, ils doivent être remplacés par des lampes chauffantes ou des tapis chauffants.

Le terrarium permet aux reptiles et aux amphibiens de se développer plus facilement que s’ils vivaient librement en pleine nature.

La plupart des animaux ont besoin de beaucoup moins qu’en milieu naturel pour survivre : ils ont juste besoin de suffisamment d’espace pour bouger librement, manger et boire (les nourritures liquides ne sont pas nécessaires).

Lorsque le terrarium est trop petit, les animaux commencent à chercher refuge chez leurs voisins ou chez les membres du groupe familial – ce qui rend difficile l’observation du comportement animalier. De plus, certains reptiles ne supportent pas la captivité si elles n’ont pas assez d’espace pour se déplacer librement ni assez chaud au toucher.

Le terrarium est un écosystème fermé où on peut y mettre des plantes, des insectes et des animaux. Il existe deux types de terrarium, le terra pour les reptiles et le terrarium pour les insectes. C’est un véritable petit jardin ou même une véritable maison pour les animaux qui va permettre à ces derniers de se sentir en sécurité, de se reproduire et d’avoir l’air le plus naturel possible.