4.3/5 - (15 votes)

Au Maroc, le stationnement est généralement gratuit. Cependant, il existe des zones de stationnement payantes dans les grandes villes.

Il est interdit de se garer sur la voie publique. En effet, cela peut être considéré comme une infraction et vous risquez une contravention.

Vous pouvez trouver des parkings dans les centres commerciaux ou les centres-villes.

Les règles générales du stationnement au Maroc

  • Tout véhicule doit être garé sur une place de stationnement, à l’exception des parkings.
  • Tout véhicule ne gênant pas la circulation doit être garé dans un endroit réservé au stationnement.
  • Le stationnement est gratuit dans les rues ou avenues bordant les habitations principales et les hôtels .

Quelle est la règle générale du stationnement au Maroc

Les différents types de stationnement au Maroc

Le stationnement est une activité qui est très répandue au Maroc. Dans les grandes villes, les gens se déplacent souvent en voiture pour aller travailler, faire des achats ou tout simplement profiter d’une journée de shopping. Pour faciliter la vie des automobilistes et leur permettre de trouver un endroit pour se garer rapidement, il existe différents types de stationsnements au Maroc.

Les endroits où l’on peut généralement se garer au Maroc

Le stationnement est un sujet qui revient souvent lors de la création d’une entreprise.

Il faut savoir qu’au Maroc, il existe plusieurs formes de stationnement : par abonnement, sur réservation, ou encore au paiement à l’heure. En effet, dans plusieurs villes du Maroc, nombreuses sont les rues où le stationnement est payant et limité pour une durée déterminée.

Il est donc important de bien choisir son emplacement et son type de stationnement afin d’optimiser vos chances de réussite. Par exemple, si votre commerce se situe en centre-ville et que vous souhaitez proposer des services à votre clientèle (restauration rapide par exemple), il sera préférable que votre commerce soit situé proche des parkings publics. Si vous êtes en zone industrielle ou commerciale, privilégiez les parkings couverts afin d’offrir un maximum de sécurité à votre clientèle.

Ce qu’il faut savoir avant de se garer au Maroc

Avant de se garer au Maroc, il est important de prendre en considération plusieurs éléments.

Il faut savoir que le stationnement n’est pas toujours facile au Maroc.

Vous risquez d’être confronté à des situations délicates, telles que les panneaux qui ne sont pas toujours bien placés ou encore des voitures garées sur un emplacement réservé aux taxis.

Il faut aussi savoir qu’il existe des zones à stationnement gratuit et d’autres payantes. Par exemple, c’est le cas du centre-ville de Casablanca où les tarifs varient entre 1h00 et 7h00, puis entre 14h00 et 18h00. Ensuite, il y a la zone verte qui comprend toutes les rues disposant d’un parking gratuit pendant la journée (de 9h00 à 17h30) et payant pour une durée maximale de 5 heures (de 17h30 à 22h30). Dans ce cas, vous devrez acheter un ticket horaire pour une durée maximum de 2 heures.

Le tarif varie entre 50 DH et 250 DH par jour en fonction du lieu où vous vous trouvez.

La zone rouge quant à elle correspond aux rues sans parking payant mais équipées d’horodateurs ou munies d’une signalisation spécifique permettant le paiement par carte bancaire (à l’instar du parking souterrain de la place Mohammed V à Rabat). Dans ce cas précis, le prix est fixé directement sur l’horodateur en fonction du temps demandé (prix minimum : 0 DH ; prix maximum : 20 000 DH).

Les zones bleues correspondent aux parkings payants situés à proximité immédiate des commerces ou autour des stations de tramway notamment dans les villes comme Casablanca ainsi que Tanger.

Les dangers du stationnement sauvage au Maroc

Le stationnement sauvage au Maroc est devenu un véritable fléau et une source de problèmes. En effet, il peut s’avérer très dangereux pour les automobilistes qui ne respectent pas le code de la route.

Il est à savoir que le non-respect du code de la route entraîne souvent des accidents mortels ou des dégâts matériels considérables. C’est pour cette raison qu’il faut assurer une bonne visibilité aux conducteurs avant toute action, car le trafic routier marocain est très dense et les automobilistes n’hésitent pas à doubler dans les ruelles étroites et sinueuses.

Le manque d’infrastructures routières, la circulation anarchique ainsi que l’absence de signalisation adéquate rendent parfois difficile le stationnement au Maroc.

Il faut aussi savoir que ce phénomène touche essentiellement les villes touristiques comme Marrakech où plusieurs touristes se garent sur des places publiques encombrantes sans se soucier du danger qu’ils font courir aux piétons qui empruntent régulièrement ces chaussées. Enfin, il faut préciser que ce genre d’agissements porte atteinte aux droits des piétons qui ont besoin de passer devant votre voiture pour pouvoir accéder à l’espace public en toute sûreté et en toute sécurité.

Les amendes liées au stationnement au Maroc

Les amendes liées au stationnement au Maroc? Il existe deux types d’amendes liées au stationnement : le stationnement gênant et le stationnement abusif.

Le stationnement gênant est une infraction qui se caractérise par l’arrêt ou le maintien du véhicule en un lieu empêchant la libre circulation des piétons, des autres véhicules ou gênant la circulation sur une voie publique.

Le tarif pour cette infraction est fixée à 200 DH.

Le stationnement abusif est une infraction qui consiste à arrêter ou maintenir son véhicule en un endroit où il gêne la circulation, sans motif légitime. Ce type de stationnement est considérée comme une contravention de 2ème classe avec un montant fixé à 400 DH.

La durée maximale du paiement pour les contraventions de 2ème classe est limitée à 15 jours. Comment trouver des locataires ?

Les bons réflexes à adopter au moment de se garer au Maroc

Au Maroc, comme dans la plupart des pays de l’Afrique du Nord, le parking est souvent payant. Cette pratique tend à se généraliser dans les grandes villes marocaines, et ce depuis un certain nombre d’années.

Il est donc important de bien connaître les règles en vigueur avant de se garer.

Il faut savoir que c’est une pratique courante au Maroc. En effet, se garer sans payer peut vous coûter cher si vous ne respectez pas les règles en vigueur. Certains parkings sont même équipés de caméras qui permettent de surveiller les automobilistes qui seraient tentés par un stationnement gratuit illicite.

Lorsque vous arrivez à votre destination finale et que vous souhaitez stationner votre voiture, il est important d’adopter quelques réflexes pour éviter tout problème ou toute mauvaise surprise :

  • Choisissez un emplacement avec suffisamment d’espace libre autour de votre véhicule
  • Renseignez-vous sur le tarif du parking

Pour conclure sur le stationnement au Maroc, il faut savoir qu’il existe plusieurs règles générales. Tout d’abord, il n’y a pas de zone bleue et tous les parkings sont payants. Ensuite, pour la durée maximale du stationnement, cela dépend des villes. Dans la plupart des grandes villes l’on peut rester jusqu’à 2h30 maximum, mais dans les petites villes ou en campagne cela peut aller jusqu’à 4h30 maxi.